Entités au café - 2ème séance

Publié le par Les champs de l'Invisible

tasse cafe

 

 

Aujourd'hui je suis retourné dans ce café où j'avais hier commencé un travail sur les entités présentes.

J'avais interrompu ce travail après l'entretien incongru de Ouistiti, qui me laissa songeur. Il s'était déroulé comme si cela avait été une bonne blague, pourtant je n'avais rien ressenti de tel. Parfois il ne faut pas trop chercher à comprendre.

 

Je savais que je n'avais pas fini ce que j'avais à y faire et alors que je me dirigeais vers ce petit bistro, je me demandais pourquoi j'avais été embarqué dans cette histoire. Mais bon, c'est comme ça.

 

En entrant dans la salle, peu de consommateurs sont présents et je retrouve la même place que la veille en bout de comptoir comme si elle m'attendait. Je commande un café et je me mets dans les dispositions nécessaires pour pouvoir communiquer avec ce qui est présent et qui veut bien se présenter.

 

Le premier esprit qui est venu ne ne veut pas me dire son prénom... Bon, cela commence bien... Il est perdu et triste. Je comprends qu'il ne veuille pas se dévoiler, se nommer est une façon de s'affirmer et sa nostalgie le mine. Néanmoins nous arrivons à échanger.

- Veux-tu partir ? lui dis-je finalement. 

Il est d'accord, je l'aide en lui envoyant une vision de lumière pur l'inspirer. Je ne sais pas si c'est vraiment utile, il sufit que l'esprit invoque la lumière ou qu'il souhaite la voir pour qu'elle apparaisse et qu'il puisse y aller. Néanmoins, il semble que cette visualisation est d'une certaine aide ne serait-ce que parce ce que cela leur rappelle que la lumière existe.

 

Il vient ensuite Antoinette. Le discours est très difficile avec Antoinette, le lien se relâche très souvent et elle ne semble pas savoir ce qu'elle veut, ou du moins je n'arrive pas à l'aider à l'exprimer.  Il apparait qu'Antoinette est liée avec Eloïse d'une façon ou d'une autre. Je soupçonne un lien de parenté entre les deux, un instant je pense qu'Antoinette est la mère d'Eloïse mais je n'en suis pas sûr. je l'informe qu'Eloïse a accepté de partir hier et je lui demande si elle le souhaite aussi.

Je n'ai pas de réponse, la conversation continue relativement difficilement car j'ai du mal à suivre et à comprendre. A force de tâtonner, Antoinette me demande d'accomplir quelque chose pour elle : aller dans un certain lieu que je ne connais pas, elle m'a expliqué comment m'y repérer, d'y prier et là-bas je comprendrai. Je ne souhaite pas en dire plus pour l'instant, mais je reviendrai dans un prochain billet sur ce message d'Antoinette et ce que j'aurai trouvé dans le lieu en question.

 

Je fis ensuite la connaissance de François et Véronique. Cela fût simple pour tous les deux, ils voulaient partir et étaient perdus. Je les ai aidés comme j'ai pu et ils ont accepté de s'en aller.

 

Ernest s'est présenté par la suite mais presque aussitôt le contact établi, il s'est évanoui. J'en suis resté con. J'ai du le vexer ou faire un faux pas avec lui. Apparemment il est coincé là où il est et je ne pouvais rien faire. Je ne peux pas forcer au contact et aller contre la volonté qui est exprimée.

 

L'esprit suivant m'intrigue très vite. L'énergie est dense et épaisse autour de lui avec beaucoup de lassitude. Je dois attendre un peu, l'esprit dans le vide, avant de recevoir son prénom : Issandre. Cela m'interpelle, c'est la première fois que j'entends un tel prénom et j'ai envie d'en savoir plus. Je lui demande s'il était un garçon ou une fille, c'était un garçon et je découvre petit à petit mon visiteur. Issandre est bloqué depuis très longtemps.

Issandre est né dans les années 980-990 et il est mort aux alentours de la cinquantaine (ce qui est a priori un âge très honorable pour l'époque). En cherchant, j'apprends qu'il était ouvrier dans la taille de pierre et qu'il est mort  d'un coup de couteau dans le côté droit du ventre, assassiné par des détrousseurs qui en voulaient à ses biens.

- Pourquoi es-tu resté Issandre ?

- Je n'ai pas compris ce qui se passait et je m'inquiétais pour ma femme et mes enfants.

Je lui parle d'Amour et de liberté, du chemin que nous devons tous faire. Il écoute et j'ai l'impression qu'il accepte sa condition et renonce à ses inquiétudes. Apparemment il choisi de s'en aller. Issandre m'a beaucoup touché.

 

Enfin, je termine avec Gaspard, très simplement, Gaspard est lui aussi perdu et cherche à se libérer. Sans plus de difficulté que François et Véronique il choisit de s'en aller.

 

Ouf !

 

Décidemment, cela fait des années que je viens dans ce café et jamais je n'avais été ainsi sollicité. Je sais que je n'ai pas vu les 21 entités que j'avais identifiées, je le ferai petit à petit, mais c'est vraiment quelque chose d'étonnant ces demandes qui surviennent quand on ne les attend pas... Le fait est que les esprits ne m'ont rien demander, juste d'autres volontés sont à l'oeuvre et on m'a fait comprendre que je devais agir, comme un outil. Je pourrai refuser bien-sûr mais ce serait trop triste de ne pas aider quand on en a la possibilité et c'est aussi une façon pour moi de continuer à découvrir de nouvelles choses...

 

Bref :

 

 

 

 

Nota : j'ai un peu cherché sur le prénom Issandre et je n'ai pas réussi à trouver grand chose. De plus actuellement il me semble que ce serait plutôt un prénom féminin. Cela me laisse un peu interrogatif.

Si des lecteurs ont des informations à partager sur ce point, je suis preneur avec plaisir.

Dominique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Entités au café

Commenter cet article