Exercice de disponibilité mentale

Publié le par Les champs de l'Invisible

cérébral ex

 

 

 

Hier j'avais abordé à l'occasion d'un mail que j'avais reçu le sujet des hémisphères droit et gauche.

 

Aujourd'hui, il me revient un exercice extrêment bénéfique et très simple pour travailler ses deux hémisphères et sa disponibilité musculaire et nerveuse.

 

Il n'est pas besoin de matériel, juste d'un endroit calme où on pourra se détendre pendant quelques minutes.

 

1- Ouvrez vos mains, paumes vers le haut, épaules et bras détendus. Vos mains peuvent reposer sur vos cuisses ou bien être pendantes au bout de vos bras le long de votre corps. Cependant, éviter de vous appuyer sur une table, par exemple, avec vos avant-bras, la pression exercée contrariera l'exercie en créant des tensions inutiles.

 

2- Commencez par votre main gauche : touchez avec votre pouce votre index, puis votre majeur, puis l'annulaire puis l'auriculaire. Arrivé à l'auriculaire, repartez dans l'autre sens : annulaire, majeur, index. Commencez sur une rythme doux.

 

Cela a l'air très simple n'est-ce pas ? Hé bien détrompez-vous, très peu de gens sont capables de réaliser cet exercice sans regarder leur main...

 

Accélerez ensuite le rythme en essayant de le faire de plus en plus vite jusqu'au maximum possible.

Vous allez voir que ce n'est pas aussi facile que ça et que "raterez" des doigts...

 

3- Au bout de quelques aller et retour, procédez de même avec votre main droite.

 

4- Une fois que vous aurez exercé votre main droite, réalisez le même exercice simultanément avec vos deux mains en faisant en sorte que chaque pouce touche le même doigt de sa main simultanément.

 

A ce stade cela ne devrait pas poser de problème, corsons donc maintenant à peine un peu plus les choses.

 

6- Faites travailler vos mains en opposition de phase :

Lorsque votre pouce d'une main touchera l'index, l'autre touchera l'auriculaire, puis l'un le majeur et l'autre l'annulaire, puis l'un l'auriculaire et l'autre le majeur et enfin l'un l'annulaire et l'autre l'index... ouf... maintenant repartez dans l'autre sens en veillant à le faire en rythme et en augmentant petit à petit la vitesse.

 

Jusqu'à présent, ce n'était que la mise en bouche, l'échauffement.

Très probalement, vous avez réalisez les exercices 2 à 6 en faisant appel à votre concentration et votre conscience, vous vous êtes peut-être aperçu qu'avec la vitesse qui augmente les erreurs ont été plus fréquentes. Cela s'explique tout simplement parce que ces gestes d'apparence très simple mobilisent énormément de ressources cérébrales et qu'à un moment donné de complexité (à cause de la vitesse et de la difficulté de concientiser les deux mains) les informations à gérer sont trop nombreuses pour pouvoir être traitées. Il faut donc commencer à lâcher prise et faire jaillir ses propres ressources enfouies.

 

Maintenant, abordons les vrais difficultés en rendant ces exercices asymétriques : chaque main aura à faire son propre travail et ne pourra plus agir en miroir de sa voisine. Cela va donc solliciter indépendamment chaque hémisphères : l'hémisphère gauche s'occupera de la main droite et l'hémisphère droit de la main gauche.

 

7- Main gauche : en partant de l'index, le pouce touchera 2 fois chaque doigts avant de passer au suivant pour faire ses aller et retour.

Main droite : en partant de l'index, le pouce touchera 1 fois chaque doigts avant de passer au suivant pour faire ses aller et retour.

Allez ensuite de plus en plus vite.

 

C'est bon ? Ca a marché ?

De quoi vous êtes vous aperçu ? Vous avez certainement gardé le rythme : le pouce de chaque main changeant de doigt en même temps que l'autre... Or ce n'est pas logique une main, celle dont le pouce ne touche qu'une fois le doigt, devrait aller 2 fois plus vite que l'autre. C'est le signe que votre conscience est encore trop présente et que le lâcher prise peut être amélioré : chaque main doit vivre sa vie à son rythme et ne pas se préoccuper de ce que fait l'autre. Il est impossible d'y arriver en y pensant. Entraînez vous et vous verrez que vous lâcherez prise petit à petit et que ce sera hautement bénéfique pour vos hémisphères.

 

8- Maintenant que vous avez compris le principe vous pouvez réaliser l'exercice 7 en opposition de phase et inventer des rythmes qui vous sont propres.

 

Cet exercice est extrêment simple et ne requiert aucun matériel, de plus il peut aider à l'équilibrage des deux hémisphères. Comme pour tout, ce n'est pas la peine de s'y livrer pendant des heures, il vaut mieux en faire pendant quelques minutes de manière régulière que longtemps rarement, c'est beaucoup plus bénéfique et cela reste agréable.

 

Amusez vous bien.

 

 

 

 

 

,

 

 


Commenter cet article