Introduction

Publié le par Les champs de l'Invisible

 

Toutes les choses qui nous entourent ont la même essence, la même nature.

La science parle de protons, de neutrons, d’électrons, de champs de forces, d’énergie...

Les traditions parlent d’Esprit, de Ki, de Chi, de poussières…

Ce sont des représentations permettant à travers le mental d’aborder un voyage profond dans la nature même des choses et l’ouverture vers d’autres réalités.

 

Le lien

 

Cette nature commune crée le lien qui unit toutes les choses : êtres humains, minéraux, végétaux, la terre, le soleil et les étoiles dans l’espace ; l’univers est un et indivisible.

Il nous héberge en son sein et nous berce avec amour.

Ma recherche se concentre essentiellement sur ce lien et son utilisation, sur cette énergie qui est celle de l’Univers, qui nous baigne, nous traverse et nous constitue.

Elle est le lien et le moyen de l’union des mondes physiques et subtils sans considération d’espace et de temps.

Le corps vivant est l’incarnation de l’esprit dans la matière et à ce titre constitue le véhicule decette énergie. Il donne accès à l’homme par ses réflexions, ses émotions, son ressenti subtil des énergies à des réalités invisibles mais bien tangibles.

Il permet l’expression de l’œuvre de l’homme sous toutes ses formes : artistes, ingénieurs, femme, homme, enfants, jeunes gens, personnes âgées, parapsychologues, maçons,… un véritable inventaire à la Prévert qui ne peut pas être exhaustif.

 

Résonnance

 

La nature même de cette énergie ait donc le lien entre toutes choses, en modifier une modifie l’ensemble des choses et pourra être alors être accessible à la perception.

C’est la loi selon laquelle « le Tout est la "somme" des parties qui le constituent ».

Plus simplement, à titre d’exemple, si un seul homme devient meilleur alors l’ensemble de l’humanité devient meilleure. La meilleure façon de changer le monde est donc de changer d’abord soi-même dans les limites toujours repoussées de nos possibilités et de nos capacités.

 

La simplicité de l’évidence

 

Tout peut donc être abordé sous l’angle de cette recherche énergétique.

Cependant, cette approche n’est qu’un moyen, un outil pour réaliser ce vers quoi convergent toutes les traditions : la nature Divine de l’homme et qui est celle de l’Amour inconditionnel.

Les notions de Bien et de Mal deviennent alors très relatives car elles ne sont que les mentalisations issues de l’ego. Certes, il sera possible de parler de choses d’influences postives ou négatives sur une personne, mais a-t-on le droit de parler de bien ou de mal ? La Volonté s’exprime avec justesse en tout lieu et tout temps et nous n’avons d’autres choix que de nous y abandonner avec confiance. Il ne peut donc y avoir de Bien ou de Mal.

Cependant cette confiance aveugle que nous devons avoir n’est pas synonyme de passivité, de résignation, ou d'inaction car notre incarnation nous ancre à la réalité terrestre pour y accomplir notre tâche pleinement avec bonté et bienveillance sous le contrôle de notre libre arbitre.

C’est la liberté qui nous a été donnée. Cette liberté ne peut-être que pleine et entière qu’en accord avec les lois divines et l’emploie des forces de l’Amour.

 

Nous sommes Amour et énergie divine.

 

Notre pensée et nos intentions deviennent créatrices et doivent être animées par un cœur pur. Le reste n’est que la vêture qui couvre la réalité.

La simplicité de tout ceci est donc désarmante, et nous retrouvons ce secret sublimement exprimé dans l'Evangile selon St Mathieu par exemple :

 

Mathieu 7 :7 Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. 8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Principes

Commenter cet article