Pouvoirs et motivations

Publié le par Les champs de l'Invisible

pod

 

Voyage dans l'astral, ange gardien, être de lumière, activer ses chakras, éveiller la kundalini, ouvrir le 3ème oeil, télépathie, pyrokinèse, télékinésie, esprits, aura, channeling, entités, égrégores, voies ésotériques et initiatiques, symboles, et bla et bla et blablabla...

Pourquoi ?

Quelle est la motivation qui pousse à aller au delà de la matière ?

Voilà la vraie et la bonne question.

 

Malheureusement, je constate que bien souvent la motivation est celle du pouvoir, le désir de pouvoir sur autrui  qui témoigne des peurs qui sont les nôtres... Alimenté par l'ego qui se dissimule dans de belles paroles, l'intérêt pour les choses subtiles dessert alors l'Etre de Lumière qui est en nous et au service duquel il devrait se mettre.

Peur de la nuit, peur d'autrui, peur de l'agression physique, peur du monde moderne, peur pour son travail, sentiment de faiblesse, désir de possession et de domination... Qu'il est tentant de vouloir un pouvoir mystérieux que les autres n'auraient pas afin d'imposer sa volonté et d'assurer sa protection.

Nous sommes tous concernés !

 

Pourquoi vouloir explorer l'invisible ?

Quelle est donc l'espérance qui est mise dans cette démarche, quel profond secret croit-on pouvoir atteindre ?

 

Il n'y a rien !

 

Rien à espérer et tout à en attentre !

 

Il n'y a que l'ici et le maintenant et la perfection de l'instant dont il faut se saisir pleinement. Tout le reste, d'après moi, n'est qu'un outil, un moyen mais en aucun cas un but. La télépathie ,par exemple, n'est qu'un accident de parcours sur le chemin de la sagesse et de l'éveil, s'y arrêter et s'en satisfaire comme d'une pièce de monnaie trouvée dans la rue est hautement préjudiciable. C'est confondre la fin et les moyens.

 

La spiritualité est sans containte, sans compétition, nous sommes tous frères et désirer ce que possède autrui nous empêchera de l'obtenir à notre tour. Avec bienveillance et amour réjouissons-nous pour lui de ses progrès et avançons sur notre chemin. L'important n'est pas le niveau atteint, mais le chemin parcouru.

 

...

 

 

Commenter cet article