Ressenti énergétique par l'exemple

Publié le par Les champs de l'Invisible

en hand

 

 

Je parle beaucoup de ressenti de l'énergie, de champs énergétiques etc... mais je m'aperçois que je ne dois pas être vraiment clair dans mes propos.

Aujourd'hui à travers un exemple concret, sans vraiment entrer dans la théorie, je vais essayer de faire un peu comprendre ce que j'entends par cela.

L'idée est la suivante : nous sommes incarnés. Notre esprit est venu dans la matière et occupe notre corps. Tant que l'esprit est lié au corps, la vie est possible et nous occupons notre place sur Terre et dans le plan matériel. L'action qui est la notre passe par l'usage premier de notre corps : nos jambes nous servent à nous déplacer, nos bras à porter, nos mains à manipuler la matière etc... C'est à mes yeux la dimension la plus importante : garder les pieds sur Terre et ne pas sombrer dans la rêverie totalement déconnectée. Il est en effet plus facile, rapide et utile de soulever une brique avec ses bras que de vouloir la déplacer par psychokinèse. Cependant, celle-ci se déplace bien par la force de la pensée et de l'esprit car c'est lui qui commande au corps et qui en exprimant sa volonté va nous faire saisir la brique pour  la poser sur le mur.

Ceci étant dit, il apparait très vite, lorsqu'on se livre à ces réflexions, un point difficile à surmonter et qui se révèle le premier noeud du problème : le ressenti que d'un côté il y a l'esprit et de l'autre le corps. La réflexion et la méditation amènent d'abord à réaliser que l'esprit habite le corps avant de nous conduire à abandonner cette vision dualiste et à ressentir que les deux se superposent et se confondent. Le corps et l'esprit pour le temps où nous sommes ici ne sont qu'un. Partant de là, je conçois ensuite les choses comme un jeu de poupées russes ou comme la configuration d'un oignon avec ses différentes couches qui n'en font qu'une : l'oignon. Cet exemple est un peu grossier, mais c'est histoire encore une fois de garder les pieds sur terre et de dédramatiser ces questions que certains prennent plaisir à complexifier à outrance. Le sujet n'étant pas facile, gardons nous de le rendre encore plus difficile en succombant à la tentation de l'intellectualisme ou du symbolisme dévoyé.

Le corps et l'esprit s'unissent. En travaillant sur ce lien, notre perception s'affine car toucher quelque chose ne revient plus à seulement le toucher par le corps mais aussi par l'esprit. Bien-sûr, le corps reste le vaisseau de l'énergie et les ressentis seront physiques d'abord. Et cela se comprend aisément : le corps et l'esprit ne font qu'un, le corps et l'esprit échangent constamment l'un avec l'autre, ce qui nourrit l'un nourrit l'autre et réciproquement. Toucher quelque chose avec son esprit revient à le toucher avec son corps. Ainsi, chercher à ressentir des phénomènes énergétiques subtils créera une réponse dans le corps par sa sensibilité neuro-musculaire affinée.

Cette sensibilité s'affine encore lorsque nous décidons d'adopter sans réserve la vision que tout n'est qu'énergie sous une forme ou sous une autre (vibration). Si nous arrivons à élargir notre gamme de sensibilité nous pouvons alors ressentir des vibrations sur une bande de fréquences d'autant plus large. Exactement comme un poste de radio : au départ nous ne pouvons capter qu'une seule station plus ou moins bien, la matière, puis deux, puis trois, etc... Ainsi, tout n'étant qu'énergie nous pouvons potentiellement ressentir l'énergie de toute chose : objet, être vivant, esprit, etc... et établir un autre mode de communication.

C'était un long préambule bien rapide et il y aurait encore beaucoup à dire mais cela fera l'objet d'autres posts.

Venons en à notre exemple en gardant en tête l'idée que tout n'est qu'énergie et que tout rayonne.

Voici concrètement un exercice auquel je me livre très régulièrement, soit dans le couloir de mon immeuble lorsque je rentre chez moi, soit en ballade etc...

Tout d'abord, il faut être mis en présence d'un végétal, plante en pot, arbre, etc... Cela marche avec tous les végétaux, mais si c'est la première fois pour vous, vous pouvez aussi vous diriger vers celui qui aura attiré votre attention sans chercher à comprendre pourquoi.

Posez votre attention et votre intention sur le végétal. Considérez le comme un être vivant doué de la sensibilité qui lui est propre, dans son monde à lui qui est dans le même univers que le votre. Alors, ce végétal devient très proche de vous et déjà une fraternité de vie, de matière et d'énergie va s'établir et vous rapprocher. En fait, cela revient à quitter l'indifférence qui est trop souvent la notre. En pensée, annoncez vous et saluez la plante ou l'arbre, votre intention passera et il sera averti de votre présence et de ce que vous allez faire. Vous saurez alors si vous pouvez continuer ou passer votre chemin. Imaginez que c'est comme quelqu'un que vous croisez et avec qui vous voulez discuter, la personne n'est pas forcément disponible ou n'en a pas obligatoirement envie...

Si vous pouvez continuer, approchez-vous en respirant calmement et avancez votre main de la plante doucement. Faites attention à ne pas vous crisper, les tensions peuvent effacer le ressenti. Si vous ne sentez rien, ce n'est pas grave, recommencez en faisant de petits aller-retour de la main tout en la faisant se rapprocher de la plante.

Peut-être arriverez vous à ressentir quelque chose tout de suite, peut-être au bout d'une semaine ou d'un an, ce n'est pas bien grave car sachez que même si vous ne ressentez rien la communication s'établira à votre insue. Ayez donc des motivations pures et généreuses chargées d'amour et de la volonté de partage, cela sera bénéfique à tous les deux.

Lorsque j'approche ma main d'une plante je ressens à quelques dizaines de cm d'elle, une bulle invisible et chaude généralement. Je peux alors la parcourir en surface, elle dessine les contours de la plante. C'est très agréable.

La sensation est celle d'une résistance comme lorsqu'on appuie sur un ballon de baudruche. Alors, je parle avec la plante, je lui envoie de douces pensées, j'avoue que je ne sais alors pas trop quoi lui dire, je suis juste content de ce contact, j'essaie aussi d'en savoir plus, si elle a besoin de quelque chose etc... bref c'est très simple mais ça fait vachement de bien.

Il se passe aussi un phénomène remarquable avec les plantes : leurs feuilles ou leurs tiges bougent alors très légèrement. La première fois cela m'a surpris et je me suis demandé si je ne me faisais pas des idées, j'ai donc mené plusieurs expériences : observées de loin la plante ne bouge pas, ma main proche elle bouge, j'ai aussi vérifié les courants d'air, je me suis mis une écharpe sur le nez et la bouche pour contrôler le souffle de ma respiration,... Bref, aucun doute : la plante bouge lorsque j'établi un échange énergétique et c'est vraiment génial. Comme si elle aussi me manifestait de la joie.

La sensation la plus forte que j'ai eu, c'était en pleine nuit il y a longtemps, j'étais à une réunion d'une association à laquelle j'appartiens et j'étais sorti prendre l'air dans le grand jardin. J'avise un bel arbre et je procède comme je l'ai décrit. A environ 40-50 cm du tronc j'ai ressenti une énergie d'une force incroyable, la sensation d'un matelas invisible en mousse dense. Cela a été tellement fort que j'en ai été décontenancé, des larmes d'émotion me sont montées aux yeux et il est venue aussi une peur respectueuse devant cette force immense et vénérable. Je n'ai pas osé continuer, j'ai remercié l'arbre et je me suis éloigné respectueusement. Maintenant, je comprends que j'avais agi de manière un peu cavalière en négligeant de m'annoncer...

C'était juste quelques mots sur le ressenti énergétique à traver un exemple.

 

 

 

 

Commenter cet article