Souvenir, une forme au pied du lit

Publié le par Les champs de l'Invisible

forme

 

 

Je ne me souviens plus de l’âge que j’avais lorsque j’ai eu cette expérience.

 

J’étais petit, je devais avoir 5 ou 6 ans. Je dormais seul dans ma chambre, ne la partageant ni avec frères ni avec soeurs.

 

Je dormais, je me rappelle, profondément et une gêne me tira de mon sommeil, comme lorsqu’on s’entortille dans les draps ou que l’on perd son coussin, on se réveille quelques instants, on corrige la situation et hop sans même en avoir conscience on se rendort…

 

Cette nuit, cela ne s’est pas passé exactement comme cela.

 

Je me souviens…  Dans mon sommeil je sens un poids sur mes jambes, c’est très gênant et cela me réveille. Je suis allongé sur le dos, j’ouvre les yeux et je vois une forme au pied de mon lit.

 

Je m’en souviens encore très bien plusieurs décennies après alors que j’écris ces lignes, et je me remémore parfaitement la peur très forte que j’avais alors éprouvée. J’étais enfant et je ne comprenais pas ce qu’il se passait mais je ressentais que c’était quelque chose qui n’était pas "normal"

.

Dans l’obscurité de ma chambre je voyais se détacher en face de moi une forme haute et grande. Elle était au pied de mon lit, comme une silhouette humaine encapuchonnée. Je la voyais comme une tâche noire, plus sombre que la nuit. J’ai eu la certitude que c’était elle qui m’avait touché et réveillé. Je la regardais et je la voyais qui m’observait, j’ai eu aussi la certitude qu’elle ne savait pas que je la regardais moi aussi. Et malgré ma peur, j’ai su que je ne devais pas bouger, que je devais garder ma position et faire comme si j’étais endormi.

 

C’était inextricable et angoissant : je ne devais pas bouger, d’ailleurs l’aurai-je pu, je ne devais/pouvais pas crier pour appeler mes parents qui dormaient dans leur chambre voisine. J’étais là dans la nuit, enfermé dans cette situation dont je ne voyais aucune issue, et ces instants m’ont semblé durer des heures.

 

La délivrance me fût apportée par ma chatte. Une magnifique chatte blanche angora, qui était pleine d’amour et de sagesse comme je le compris plus tard. Toutes les nuits elle dormait avec moi au pied du lit sur une serviette. Elle n’était pas là lors de cette apparition, mais j’entendis à un moment ses pas sur le sol, le tic tic tic de ses griffes à peine perceptible alors qu’elle avançait et venait dans ma chambre. Son pas, immédiatement me rassura et commença à m’apaiser, je l’écoutai avec soulagement détournant mon regard de la forme un instant, ma chatte s’approcha du pied du lit et y sauta, je senti son bond léger sur le matelas, lorsque je levais les yeux à nouveau, la forme avait disparu.

 

Je me suis alors senti bien et en sécurité et je me suis rendormi aussitôt.

 

---

 

Bien plus tard, je compris que tout n'est qu'énergie, que le monde de matière tel que nous le donne en spectacle nos sens et notre mentalisation n'est que l'habit dont se revêt la réalité pour nous permettre d'accéder à une forme de perception. La table, la chaise, les objets qui nous entourent sont faits de matière et la matière elle même est énergie.

Einstein l'avait d'ailleurs bien montré avec son célèbre E=M.C² où E est l'énergie et M est la masse, qualité propre à la matière...

 

Le corps étant le vaisseau de l'énergie, il permet l'incarnantion et abrite l'esprit, nous évoluons donc dans plusieurs plans. Celui subtil des phénomènes invisibles et celui directement accessible de la matière. Mais en réalité tout ses plans ne font qu'une seule et même réalité, notre esprit nous faisant tenir à l'interfaces des ces milieux.

 

Si notre inclination nous y pousse, nous pouvons nous ouvrir à cette réalité plus complète et donner une autre lecture au monde qui nous entoure.

 

Ce dont j'ai été témoin enfant, n'est rien d'autres qu'une manifestation énergétique que j'avais rationnalisé sous l'aspect d'une forme humaine encapuchonné, mais j'avais bien ressenti des effets physiques d'écrasement... comme quoi tout est lié et s'explique même si les mots manquent pour l'exprimer correctement.

 

Je ne connaissais pas alors les "techniques de protections" et quelle est la nature des choses, si on me les avait expliqué j'aurai peut-être été moins effrayé... Mais bon, c'est comme ça, cela devait être inscrit dans mon évolution...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Principes

Commenter cet article

e 13/05/2011 11:54


j'ai eu la même expérience petite au même âge, je suis tombée sur vôtre site en recherchant sur le net...
Pareil, exactement pareil, ainsi que les pressions sur le corps (ça m'est arrivé plus tard aussi).
a me rassur ed ene pas avoir été la seule personne...


Les champs de l'Invisible 27/02/2012 20:51



Bonsoir,


Désolé de vous répondre aussi longtemps après que vous ayez posté votre message. De nombreuses choses m'ont aspiré par ailleurs.


Merci de votre partage.


C'est en effet apparemment une expérience assez répandue, mais peu de personnes en garde le souvenir.


Je n'ai plus depuis revécu la chose, d'autres expériences oui, mais celle-ci non, ou du moins je ne m'en souviens pas, beaucoup trop précoce... et je ne le regrette pas :)


J'en ai vécu d'autres, mais c'est une autre histoire.


Agapé



pottier 30/04/2011 11:57


Bonjour
j'ai vécu exactement la même expérience que toi en 1975, j'avais alors 15 ans, à la différence que cette forme m'a semblé me saisir à la gorge, j'ai alors crié, ma mère est monté et là plus
rien.Nous avons mis cela sur le compte du rêve, sauf que je ne dormais pas


Les champs de l'Invisible 27/02/2012 20:57



Bonsoir,


Désolé pour ma réponse très en retard... j'étais complètement déconnecté et j'avais complètement oublié mes écrits... étrange... comme ce mettre en pause...


Bref...


Merci beaucoup pour ce partage fort, je n'ai pas été malmené en ce qui me concerne lorsque j'ai vu cette forme, mais je ressentais bien cette menace et je ne sais pas qu'elle aurait pu être la
suite des évènements si ma chatte n'était pas venue me rejoindre. Quoique la forme se contentait de m'observer mais elle était effrayante et menaçante.


Qu'elles ont été les réflexions que t'ont inspirées cette expérience ?


Merci pour la lecture.


@bientôt


Agapé



Thomas ! 18/11/2010 10:38


Salut Dominique, je découvre ton blog du coup !

au passage, quand on sait que la matière est composée à 99,9% de vide, ben ça laisse encore plus de place au subtil tu ne trouves pas ?


Les champs de l'Invisible 19/11/2010 08:55



Salut Thomas,


merci pour ton commentaire, oui le vide est partout. Ta remarque me rappelle un cours de physique que j'avais eu quand j'étais à la fac et le prof justement nous en parlait de cette importance du
vide, il prenait l'exemple d'un building qui, s'il était possible de le condenser en suprimant tous les espaces vides, tiendrait dans le volume d'une petite aiguille... cela laisse rêveur.


T'as raison, cela laisse complètement la place au subtil de se dire que c'est essentiellement le vide qui est présent, après est-ce que le vide est vraiment vide ? C'est dans cette question que les explorations commencent...


 


Dom.