Présentation

Voyageur, le chemin

C’est les traces de tes pas.

(Antonio Machado, Caminante, no hay camino)

 

Comment se présenter ?

Chaque chemin de vie est unique et fait ce que nous sommes.

 

J'aurai pu aussi donner comme titre "Au commencement" à cette page... "Présentation" cela fait un peu froid et administratif...

 

Au commencement, cela aurait été  bien comme titre, non ?

En plus cela me fait penser au prologue de l’Evangile selon Saint Jean, « Au commencement était le Verbe… », c’est donc un bon titre, car c’est ici que débute mon expérience sur le net de partage de mes réflexions. Ce n’est pas que ces dernières soient bien élevées et méritent beaucoup d’attention, mais j’en ai ressenti le besoin. J’ai espoir que des pèlerins, des cherchants, des rêveurs, des poètes, des sarcastiques ou des critiques se laissent conduire par le hasard jusque sur ces p(l)ages.

Ainsi, nous pourrons échanger quelques instants, le temps d’un partage, un peu de lumière, un peu de repos et se ragaillardir mutuellement.

Je m’aperçois que cela ne nous éclaire pas beaucoup sur l’objet de ce journal.

 

Mon histoire est multiforme et mes expériences sont diverses.

 

Depuis aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été curieux de tout et très jeune j'étais porté par une volonté particulière vers les domaines ésotériques.

De la petite enfance à l'adolescence, j'ai donc multiplié les expériences "paranormales" avec avidité. Ce cheminement était beaucoup trop précoce et mon enracinement insuffisant.

Pour mon plus grand bien, je fus fermé à ces choses, comme un terrain qu'on laisse en jachère et je m'ouvrai à d'autres domaines. L'âge adulte me prit et je connus une relative réussite professionnelle, pourtant, celle-ci me laissa indifférent et le matériel s'évapora dans mes mains. Des rencontres importantes m'ouvrirent de nouvelles perspectives, je fus initié dans certaines voies ésotériques. Je peux alors entreprendre la réconciliation avec moi-même en réalisant la convergence de ce que j'étais.

 

Tout alors s'imbriqua et mes connaissances éparses trouvèrent leur place comme dans un puzzle harmonieux et lumineux : tout se mettait en résonnance de manière merveilleuse.

 

Une épreuve de la vie réalisa cette maïeutique, et alors que j'aurai du être brisé, la transmutation de ma vision s'opéra et je compris dans mon coeur et dans mon corps qu'il n'y avait que l'Amour inconditionnel et généreux. Cet Amour qui baigne l'Univers, qui fait l'Univers et transcende les dimensions de l'espace et du temps.

 

J’aime, je crois, fondamentalement la vie, même si j’ai connu des périodes de doutes et d’angoisse affreux, mais l’Homme et la vie me passionnent. Je les aime.

 

C’est peut-être ce goût de la vie et de mon frère humain qui me fit aller dans autant de directions diverses, c’est peut-être aussi parce que derrière tout cela j’ai ressenti la présence permanente d’un mystère qui m’attirait irrésistiblement.

 

Ma voie, je la suis comme je peux, et je trouve satisfaction notamment dans la pratique des arts-martiaux. J’ai commencé à pratiquer à l’âge de 6 ou 7 ans et je continue encore à ce jour. Cela répond à un besoin et me donne un cadre d’études en accord avec mes inclinations.

 

Aujourd’hui mes recherches ont pris un tour nouveau, je renoue très fortement avec des expériences que j’avais enfouies en moi et je m’ouvre à d’autres champs invisibles

.

Pour garder pied, pour ne pas me perdre dans mes réflexions et mes expériences qui s’accumulent, j’ai décidé de tenir ce journal.

L’écriture de mes réflexions ou de mes expériences m’obligera à la clarté et dans une certaine mesure, j’espère, à l’objectivité, cela me permettra peut-être aussi de me remettre dans le droit chemin si je prends fausse route, d’abord parce que les écrits marqueront les instants comme des ancrages, des balises ou des témoignages, et peut-être aussi parce que, le hasard faisant bien les choses, certains lecteurs auront de bonnes paroles bénéfiques

 

 

Agapé